VMC simple flux autoréglable

Le principe est d’évacuer l’air vicié à l’aide d’un extracteur à 2 vitesses et débit fixe. L’intérieur étant en dépression, l’air neuf pénètre par des entrées d’air autoréglables (type A). Avec ce système, très largement répandu depuis les années 80 , le renouvellement d’air est bon mais le surcoût énergétique (consommation électrique et de chauffage) est considérable. Il est judicieux aujourd’hui de les remplacer par des simples flux dernière génération à capteur et moteur très basse consommation ( voir description ci-dessous).

VMC simple flux hygroréglable de type A ou B

Le principe est de contrôler l’évacuation de l’air en fonction de l’humidité ambiante : plus l’air est humide plus les bouches d’extraction s’ouvrent, et inversement. La vitesse du moteur varie également en fonction de l’ouverture et de la fermeture des bouches. L’intérieur étant en dépression, l’air neuf pénètre par des entrées d’air autoréglables (type A) ou hygroréglables (type B). Système minimum requis sous RT 2012 (attention toutefois aux risques de forts piques de CO2 et COV)

VMC simple flux dernière génération à capteur d’humidité,
CO2 et COV et moteur très basse consommation. 

Idéale pour le remplacement d’un système existant. On peut dans une certaine limite conserver les réseaux existants et avoir un large choix de bouches d’extractions classiques ou design.

Produits régulièrement installés :

Nos dernières ventilations simple flux installées :

Fermer le menu